Mots-clés » Critiques

Les critiques sont constructives...

Apprendre à bien critiquer une photo, c’est un moyen :

- D’aider plus efficacement les autres photographes.

- De progresser soi-même, en développant son regard, et en l’habituant à prendre en compte l’ensemble des paramètres que l’on peut analyser sur une image, dès le premier coup d’oeil. 879 mots de plus

Critique

Le tourniquet de l'amour marivaudien

Séduit par la délicatesse de la langue marivaudienne, Laurent Laffargue rafraîchit Le Jeu de l’amour et du hasard en en soulignant les intermittences du cœur. Dans un décor ingénieux de tourniquet géant, un double jeu de masques interroge la sincérité et le mensonge d’un quatuor d’amoureux taquin et enfiévré, tout droit sorti du Conservatoire. 449 mots de plus

Critiques

Véronique de Bure : "j’ai critiqué l’école catho, une avalanche de haine"

Ca a commencé comme une farce. J’en avais tellement marre, j’étais crevée, la vie à la maison était devenue un enfer, je n’avais plus le temps de m’occuper de moi, j’avais des cernes jusqu’au menton, le cheveu gras et filasse. 135 mots de plus

Religions

Oblomov, troupe de la Comédie Française.

J’ai vu Olomov par la troupe de la Comédie Française. Oblomov est un roman. Le livre raconte l’histoire d’un propriétaire terrien Ilya Ilitch Oblomov, qui cultive comme son bien le plus précieux un penchant naturel à la paresse. 831 mots de plus

Critiques

Hollywood, le broyeur cinématographique

Aujourd’hui, c’est coup-de-gueule. Oh oui, mais calmez vos nerfs, je ne parle pas de politique. Je veux vous parler de la machine à détruire : Hollywood. 426 mots de plus

Jounalisme

Western spaghetti et odeur de cuisine

Un autre grand Sergio, pas Leone mais Corbucci, a encore frappé et nous a pondu en 1966 le fameux Django, qui a inspiré … 946 mots de plus

Critiques

La beauté de la peur selon Pommerat

Dix ans déjà que Joël Pommerat présente son Petit Chaperon rouge au public de France et de Navarre. Initiant sa série de relectures de contes de fées célèbres (dont… 447 mots de plus

Critiques