Trois ans après le surprenant – et non moins excellent – Bullhead, le réalisateur belge Michaël R. Roskam passe au niveau supérieur avec Quand vient la nuit… 590 mots de plus