Mots-clés » Thomas Sankara

BURKINA FASO. Gourmandise : l'incroyable chute du président Blaise Compaoré

La gourmandise (gula en latin) fait partie des péchés capitaux ! Ce n’est pas tant la gourmandise au sens moderne qui est blâmable que la gloutonnerie, cette dernière impliquant davantage l’idée de démesure et d’aveuglement que le mot gourmandise. 243 mots de plus

Actualité

QUAND BLAISE LE MEDIATEUR « FONCE DROIT DANS LE MUR »

« Il n’y a pas d’institutions fortes sans hommes forts ». On se souvient de cette réplique de Blaise Compaoré, lorsque Barack Obama mettait en garde les dirigeants africains sur leur soif du pouvoir en ces termes : « L’Afrique a besoin d’institutions fortes, mais pas d’hommes forts ». 628 mots de plus

Non Classé

Citation : les travailleurs de la plume

« Il est nécessaire, il est urgent que nos cadres et nos travailleurs apprennent qu’il n’y a pas d’écriture innocente. »

En ces temps de tempêtes nous ne pouvons laisser à nos seuls ennemis d’hier et d’aujourd’hui, le monopole de la pensée de l’imagination et de la créativité.

Thomas Sankara

Burkina/présidentielles 2015 : Les atouts de Compaoré pour rempiler

Compaoré a réussi un premier coup pour  sa prochaine candidature, en faisant adopter mardi, en session extraordinaire du Conseil des ministres, un projet de loi portant sur la révision de la Constitution. 399 mots de plus

Politique

Le sankarisme comme boussole pour l’Europe ?

Texte publié initialement le 15 octobre 2014 sur Le Comptoir et inspiré d’un précédent article intitulé « Et si l’Europe devenait sankariste ? »

Le 15 octobre 1987 s’est éteint celui que l’on surnommait le « Che Guevara africain ». 50 mots de plus

Politique, économie, Idées

BURKINA FASO / Blaise Compaoré : « Je n’ai jamais rêvé du pouvoir, et je ne m’y accrocherai pas »

« Quand on a le courage de dire: « Tuez-le ! » Il faut avoir le courage de dire: « C’est moi, qui ai dit de le tuez!  671 mots de plus

AFRIQUE

Seule la lutte libère !

« … l’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir. 47 mots de plus

Politique