Samedi dernier, je suis allée faire du jus de pomme avec ma copine Su. Une de ses amies avait décidé que c’était dommage de laisser pourrir les pommes non mangeables ou non vendables, ces petites pommes trop acides dont personne ne veut, les moches, les un peu abimées, tout ça. 258 mots de plus