Mots-clés » Ecriture

Dia Llebo

Esméralda de feu, gracile et élégante,

Virevolte au tempo de mille voix argantes

Et de tambours bilieux qui en vain s’époumonent;

Regarde donc ces fous que souffrance passionne. 91 mots de plus

Soar

Petit carnet à faire

Pendant les vacances on peut écrire un petit peu et commencer sur un tout petit carnet qu’on réalise soi-même !

Il suffit d’une feuille au format A4. 57 mots de plus

Les Oubliés

[FR] Teenage Riot - Making-of #3

Bienvenue dans l’envers du décor de la création du roman Teenage Riot !

Le début du chapitre 2 introduit l’un des lieux le plus social de la vie lycéenne (après la cafet’ et la cour de récré) : 400 mots de plus

Novel/Roman

Keel

Today I tried something new

And it has failed

Tomorrow I will attempt to say adieu

To this secret unveiled

Yesterday shall always remain in view… 11 mots de plus

Soar

Erasure

There is much to be done before I am gone,

There is much to be said before I am dead,

So much to be taken while I am shaken, 156 mots de plus

Soar

Enfin!

La première partie de mon roman a été écrite sans plan. J’imaginais une scène, je l’écrivais. Certains ont trouvé que le résultat faisait un peu pagaille. 40 mots de plus

écriture

À bout de souffle

Et tu sillionnes les interminables couloirs de ton propre esprit, parsemant le marbre de pensée obscures et inachevées, de pétales rouges et humides comme le coeur qui s’ouvre pour mieux déverser sa douleur d’avoir tout exprimé, de n’avoir rien exprimé, et la tête haute tu permets le chaos qui menace de t’engloutir, cette formidable richesse accumulée au fil des ans comme les étoiles accrochées au dôme céleste de tes pensées, toi qui jura jadis de combattre le néant malgré les vagues destructrices de ce monde que tu méprises à en mourir, de ce monde dont tu amasses jalousement les trésors passés, toi, le maître de collection, celui qui choisit soigneusement les membres de la cour impériale trônant au milieu de la pièce cachée, tu déposes ton souffle et vacilles un instant, épuisé par toute cette beauté, toute cette laideur, par toute cette imperfection que tu transportes en toi et dont tu es le garant, le splendide protecteur, ton âme chargée de vérités que tu n’as pu t’empêcher de regarder comme on regarde le soleil, en souffrant, en voulant souffrir, juste assez pour percevoir le Ciel qui perce la voûte bleue et embaume notre corps d’une lumière ineffable à laquelle aucun trésor terrestre ne saurait un jour se comparer.

Creative Writing